sciatique-1024x768-1

La sciatique, un symptôme douloureux !

Sciatique : causes, symptômes, prévention et traitements

 

Très invalidante, la sciatique se traduit par une douleur intense qui part de la fesse, passe par la cuisse et va parfois jusqu’au pied. Voici un point complet pour mieux identifier ses symptômes, connaître ses causes et mettre en place des mesures visant à prévenir et soulager les crises.

 

Qu’est-ce que la sciatique ?

 

Appelée lombosciatique en langage médical, la sciatique est un symptôme engendré par un problème de vertèbres. Le plus souvent, elle est causée par une hernie discale, une arthrose ou une sténose du canal lombaire. Le nerf sciatique, qui assure normalement la transmission des informations sensitives et motrices vers la jambe et la fesse, se retrouve comprimé entre deux vertèbres. La douleur s’étend généralement du dos jusqu’à la cuisse et apparaît de manière brutale et intense. Elle est souvent décrite comme des décharges électriques lancinantes, aggravées par les efforts, la toux et les éternuements. La compression du nerf sciatique peut être la conséquence de l’usure des vertèbres, mais peut également résulter d’un traumatisme lié à une chute ou un accident.

 

Combien de temps dure une sciatique ?

 

La sciatique étant causée par la compression ou l’inflammation du nerf sciatique, ses symptômes peuvent durer de quelques jours à plusieurs semaines. Dans certains cas, les douleurs ressenties au niveau de la cuisse et de la fesse persistent pendant un mois et peuvent même devenir permanentes et invalidantes chez certaines personnes. Lorsqu’elle est causée par des lésions aux vertèbres, la sciatique peut devenir chronique. Si rien n’est fait, les symptômes reviennent au bout d’un certain temps selon une fréquence variable.

 

Comment la prévenir ?

 

Il existe différents moyens pour prévenir l’apparition des douleurs sciatiques, aussi appelées sciatalgies. Parmi les mesures de prévention les plus efficaces, il est conseillé de :

 

  • porter une ceinture lombaire afin de soulager les vertèbres et la tension musculaire lors des efforts physiques ;
  • pratiquer une activité physique régulière en veillant à bien s’échauffer ;
  • améliorer sa posture et éviter les mouvements de rotation du dos ;
  • limiter la station debout ou assise prolongée ;
  • dormir sur un matelas et un oreiller ergonomiques afin de soulager le dos.

 

Comment soulager les symptômes ?

 

Intense et lancinante, la douleur sciatique irradie de la fesse à l’arrière de la cuisse avant de gagner parfois l’ensemble de la jambe. Elle est généralement très invalidante et nécessite la mise en place d’un traitement antidouleur. Pour débloquer le nerf sciatique, il existe différentes mesures visant à réduire l’inflammation et détendre le dos :

 

  • La prise d’antalgiques et d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (par voie orale ou locale) permet de soulager les symptômes liés à la compression du nerf sciatique.
  • L’administration de médicaments myorelaxants contribue à détendre les muscles afin de réduire les contractures au niveau du dos.
  • L’infiltration locale de corticoïdes aide à combattre l’inflammation responsable de la sciatalgie.
  • Le repos est conseillé durant la crise, avant la reprise des activités physiques dès la disparition des symptômes.
  • L’application d’une poche de chaud (relaxant musculaire) ou de froid (anti-inflammatoire) au niveau des vertèbres, sur la fesse ou la cuisse permet un soulagement rapide des symptômes.
  • La prescription d’une kinésithérapie aide à réduire la durée de la crise tout en prévenant l’apparition des symptômes.
  • Dans certains cas, il est utile de pratiquer une intervention chirurgicale afin de décoincer le nerf sciatique.

 

Quand consulter en cas de sciatique ?

 

Dans la plupart des cas, la sciatique guérit spontanément en quelques jours ou semaines. Mais il existe des formes rares et sévères qui nécessitent une consultation médicale. Il est notamment conseillé de se rendre chez son médecin lorsque les sciatalgies ne peuvent pas être soulagées par les médicaments, lorsqu’elles sont trop intenses ou invalidantes. Il en est de même lorsqu’elles sont associées à une perte de poids rapide et inexpliquée, à une incontinence urinaire ou fécale, à une perte de sensibilité, à une difficulté à se tenir debout ou encore à monter les escaliers.

 

Lire cet article ne remplace pas l’avis d’un professionnel de la santé ou d’une consultation médicale. Prenez toujours contact avec votre médecin ou votre pharmacien.

L’article La sciatique, un symptôme douloureux ! est apparu en premier sur Création de sites web pour pharmacies – MediaPharma.

Tags: No tags