virus-hivernaux-1024x768-1

Les gestes pour échapper aux virus hivernaux.

Focus sur les virus hivernaux et les moyens de s’en protéger

Présents toute l’année, les virus font pourtant essentiellement parler d’eux à l’approche de l’hiver. En effet, plus les températures baissent et plus le froid s’installe, plus le risque d’épidémie virale est important. Quels sont les principaux virus hivernaux et comment peut-on s’en prémunir efficacement ? Faisons le point sur les affections saisonnières les plus courantes et leurs moyens de prévention.

Pourquoi l’hiver est une saison propice aux maladies virales ?

Les virus sont des agents infectieux qui touchent chaque année des millions de personnes à travers le monde. Ils sont responsables d’affections respiratoires telles que le rhume, la rhinopharyngite, la grippe, l’angine et la bronchite, mais également de pathologies digestives comme la gastroentérite. Très contagieux, les virus se transmettent par contact direct à l’occasion d’une poignée de main ou d’une embrassade, mais aussi par voie indirecte par le biais des objets. Ils sont aussi également présents dans l’air en raison des microgouttelettes qui se forment lors d’un éternuement ou d’une quinte de toux.

Même s’ils sont présents toute l’année dans notre environnement, les virus ont plus de facilité à attaquer notre organisme en hiver. La promiscuité et le manque d’aération des pièces expliquent en partie le risque accru de contagion en hiver. Mais le froid est également un facteur aggravant puisqu’il affaiblit les défenses naturelles de l’organisme et ralentit ainsi la réponse immunitaire face aux attaques extérieures. De même, le manque de luminosité entraîne des carences en vitamine D, un nutriment indispensable au bon fonctionnement du système immunitaire.

Quels sont les symptômes des principales affections saisonnières ?

Les virus hivernaux sont responsables de différentes maladies dites saisonnières en raison de leur caractère cyclique. Parmi les plus fréquentes, le rhume se manifeste par un écoulement nasal, des éternuements, des larmoiements et autres troubles mineurs de la sphère ORL. La grippe se traduit quant à elle par des symptômes plus sévères tels qu’une forte fièvre, une grande fatigue, des courbatures et des céphalées intenses. Caractérisée par une forte toux, la bronchite peut avoir des symptômes en commun avec l’angine et la rhinopharyngite, à savoir des maux de gorge, de la fièvre et des difficultés à avaler. Enfin, la gastroentérite se traduit par des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales et de la diarrhée.

Comment se protéger des maladies virales ?

L’un des moyens les plus efficaces pour se protéger des virus hivernaux est de mettre en place des gestes barrières. En période d’épidémie, il est particulièrement recommandé de :

  • se laver régulièrement les mains pendant 30 secondes avec de l’eau et du savon,
  • utiliser un gel hydroalcoolique si vous n’avez pas la possibilité de vous laver les mains,
  • se moucher dans un mouchoir à usage unique et le jeter immédiatement dans un poubelle fermée,
  • porter un masque jetable en cas de contact avec des personnes à risque dès l’apparition des premiers signes de la maladie,
  • se protéger du froid et de l’humidité en portant des vêtements adaptés à votre activité.

Pour vous prémunir des affections hivernales, il est indispensable d’aérer quotidiennement votre lieu de vie et de travail afin de renouveler l’air. De même, il est important de renforcer votre système immunitaire en faisant le plein de vitamines, d’anti-oxydant, de minéraux et de probiotiques. Parmi les mesures prophylactiques, se trouve également le vaccin contre la grippe à renouveler tous les ans, ainsi que le vaccin contre la gastroentérite recommandé chez les nourrissons.

Quels sont les remèdes à mettre en place en cas de maladie virale ?

Les maladies telles que la grippe, l’angine et la gastroentérite étant des affections virales, il n’est pas utile de mettre en place de traitement à base d’antibiotiques. Le vaccin peut à lui seul constituer une protection efficace contre les attaques virales en limitant la contamination et en diminuant l’intensité des symptômes. Toutefois, en cas d’infection virale avérée, il est conseillé de consulter un médecin dès l’apparition des symptômes, en particulier si vous êtes considéré comme une personne à risque. Ce dernier pourra alors mettre en place un traitement visant à soulager les symptômes et à accélérer la guérison. Il est également recommandé de boire de l’eau en grande quantité afin d’éliminer les toxines et les agents infectieux. Enfin, certains remèdes naturels à base de vitamine C, d’échinacée ou de zinc peuvent vous aider à renforcer vos défenses naturelles afin de combattre plus efficacement la maladie.

 

Lire cet article ne remplace pas l’avis d’un professionnel de la santé ou d’une consultation médicale. Prenez toujours contact avec votre médecin ou votre pharmacien.

L’article Les gestes pour échapper aux virus hivernaux. est apparu en premier sur Création de sites web pour pharmacies – MediaPharma.

Tags: No tags